Passage à la semaine de 4 jours

Publié le par RPC

Trois questions à Bérengère Le Vavasseur, maire adjoint déléguée à l’éducation

Comment s'est déroulée la concertation au sujet des rythmes scolaires ?

Monsieur le Maire a souhaité solliciter l'avis de l'ensemble des partenaires. La méthodologie de concertation, claire et transparente, a été privilégiée. Dès la rentrée, un comité technique sur les rythmes scolaires à Chaville a été mis en place, réunissant les représentants des fédérations de parents d'élèves, les directions des écoles et les représentants des services municipaux. Un questionnaire a été adressé à l'ensemble des parents en novembre dernier. Je tiens à souligner que 80 % d'entre eux y ont répondu. Les avis des différents partenaires publics et associatifs ont également été recueillis. Enfin, les conseils d'école se sont prononcés sur le sujet.

La semaine de 4 jours a donc été privilégiée ?

En effet, l'ensemble de ces avis a révélé que la majorité des acteurs était favorable à l'adoption de la semaine de 4 jours, avec le mercredi libre, à la rentrée de septembre 2018.

Trois hypothèses avaient été envisagées : la semaine de 4,5 jours avec la matinée du mercredi, la semaine de 4,5 jours avec le samedi matin et la semaine de 4 jours. Cette 3e solution présente le grand avantage d'offrir une coupure en milieu de semaine, ce qui permet de diminuer la fatigue des enfants, constatée par les enseignants ces dernières années. La semaine de 4 jours privilégie donc le rythme de l'enfant et son bien-être. La qualité de l'apprentissage s'en trouvera améliorée en fin de semaine. Le Conseil municipal du 8 février s'est prononcé à une large majorité pour le retour à la semaine de 4 jours.

Quelle est la prochaine étape ?

Les partenaires publics et associatifs, ainsi que les agents des accueils périscolaires sont tous favorables à la mise en place d'activités d'éveil et de découverte de qualité, accessibles à tous les enfants, le mercredi.

Les activités seront élaborées dans l'esprit des temps d'activités périscolaires (TAP), qui ont permis aux enfants de découvrir de nombreuses disciplines, culturelles, artistiques et sportives. Le comité technique sur les rythmes scolaires poursuit donc son travail de réflexion sur l'articulation entre les activités éducatives et péri-éducatives.

Publié dans éducation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article