Répondre aux besoins des Chavillois

Publié le par RPC

Trois questions à Armelle Tilly, maire adjoint déléguée à la famille et à la petite enfance

Comment faites-vous place à la demande grandissante des parents pour la garde des tout-petits ?

C'est un sujet très important pour l'équipe municipale. Nous avons tout d'abord augmenté le nombre total de berceaux disponibles sur la commune : de 267 en 2008, nous sommes passés à 297 en 2018. À noter : au cours de la semaine, un berceau est occupé par plusieurs enfants, selon le nombre d'heures demandé par les parents.

Nous avons développé l'offre de la Petite enfance en la diversifiant. Notre objectif : répondre aux besoins variés des parents. Certains d'entre eux, il est vrai, préfèrent que leurs enfants fréquentent les crèches collectives.

Mais les attentes des familles évoluent et nous en tenons compte. De plus en plus de parents privilégient actuellement les petits établissements, plus souples, pour la garde de leurs enfants, comme les Maisons d'Assistantes Maternelles ou les micro-crèches. Nous subventionnons ainsi les crèches associatives à gestion parentale, dont plusieurs se sont développées à Chaville ces dernières années.

Qu'en est-il pour les Maisons d'Assistantes Maternelles (MAM) ?

Les MAM cumulent les avantages des établissements collectifs et d'un accueil individualisé. Nous avons donc décidé d'accompagner tous les projets d'ouverture. La première MAM, "À petits pas", a ouvert ses portes fin 2016 et fonctionne parfaitement. Un deuxième projet est en cours de réalisation et un troisième est actuellement à l'étude. La Ville participe au fonctionnement des MAM en réalisant les travaux de mise aux normes, mais aussi en versant une allocation mensuelle de 70 € par berceau agréé. Les assistantes maternelles sont très motivées. Pour preuve, elles se sont regroupées en association afin de proposer des ateliers collectifs dans les salles municipales.

Le soutien des parents est également un sujet qui vous tient à cœur ?

En effet, l'action municipale ne se limite pas à proposer des places dans les établissements d'accueil. Nous soutenons également les familles. Nous avons ainsi ouvert l'îlot, un lieu d'accueil et d'écoute, anonyme et gratuit, sans inscription préalable, pour les enfants et les parents. Par ailleurs, le dispositif Chavidom, mis en place par la Ville, propose une possibilité d'avance, ce qui facilite le paiement du mode de garde. Enfin, nous nous sommes associés depuis septembre 2017 avec le site www.maplaceencreche.com qui facilite la vie des parents salariés en proposant des berceaux financés par leur employeur au sein des établissements municipaux. À noter : nous détaillons l'ensemble de ces dispositifs lors des réunions sur les modes d'accueil organisées chaque mois. Nous incitons les futurs parents à y participer !

Publié dans Petite enfance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article