Les temps sont durs, mais Chaville résiste !

Publié le par R pour C

Les temps sont durs pour les budgets des communes, qui voient leurs capacités financières sabrées sous la double lame des réductions des dotations de l'État et de l'accroissement des prélèvements dits de « péréquation ». Dans la bourrasque nationale, Chaville réussit néanmoins à tenir son cap, même s'il faut réduire un peu la voilure. Lors du débat d'orientations budgétaires, le Maire a rappelé les bases de la politique budgétaire de la municipalité : ne pas augmenter les taux de fiscalité et limiter le recours à l'emprunt, sans dégrader les services rendus à la population et en sauvegardant une capacité d'investissement raisonnable. Une équation de plus en plus complexe, qui se résout par l'engagement et l'imagination des élus et agents municipaux. En 2016, le budget réel de fonctionnement de la ville (hors écritures de transfert) sera contenu à 24,4 M€, soit 2 M€ de moins par rapport au projet de budget 2015, preuve de l'efficacité des services municipaux face à ce « challenge » financier. En 2016, le budget d'investissement s'établira autour de 10 M€. Bien que raboté par la « régulation » nationale (16 M€ en 20U), il permettra de poursuivre la remise à niveau ou la reconstruction de tous nos équipements publics municipaux, conduite sans relâche depuis huit ans.

Les finances de la ville ont été assainies. D'ici 2019, l'essentiel de l'encours de dette, qui avait explosé sous les mandatures de l'ancienne municipalité de gauche, aura été remboursé. Nous avons engagé, l'année dernière, une deuxième mandature avec une ville saine financièrement, embellie et rénovée sur le plan urbanistique, vivifiée au plan culturel et récréatif. Toute l'équipe municipale est mobilisée pour aller plus loin, avec vous! Nous sommes stimulés parce que les Chavillois aiment Chaville, comme nous!

Publié dans budget

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article