La Colère des élus

Publié le par R pour C

Le nouveau Président de la République a hérité de M. Hollande —entre autres cadeaux empoisonnés— une réforme hirsute et inachevée de l'organisation territoriale : des « méga régions », dessinées à la hâte, sans vraiment repenser leurs missions et leurs moyens ; des départements taxés d'inutilité et d'archaïsme, en oubliant qu'ils sont le pivot de l'aide sociale; en Île-de-France, création d'une Métropole du Grand Paris, qui, en fait de « choc de simplification », a ajouté deux couches au mille-feuille (Territoires, Métropole, en plus des communes, départements et de la Région]. Deux ans après sa création, tout le monde n'est d'accord que sur un point : en l'état, ça ne marche pas !

Le Président a promis de se saisir d'urgence du dossier. Mais en ouvrant cet été la « conférence nationale des territoires », il n'a pu qu'annoncer 13 milliards d'économies supplémentaires sur le dos des collectivités. Pour le reste, il découvre que le dossier est plus complexe que prévu.

Après l'Assemblée des Régions, l'Assemblée des Départements de France a sèchement invité l'exécutif à éviter une nouvelle vague de réformes technocratiques, hâtives et hasardeuses. Le Congrès des Maires, prévu en novembre, précisera les arguments. Et la « conférence territoriale d'Île-de-France », censée revoir la copie de l'organisation de la région, est repoussée de semaine en semaine.

Les élus locaux sont loin d'être hostiles à la rationalisation de l'organisation des territoires. Ils en sont d'ailleurs les premiers acteurs, au travers du renforcement des coopérations inter communales et de la mutualisation - GPS0 en est un exemple ils revendiquent le droit, d'ailleurs inscrit dans la d'être les moteurs du destin de leurs collectivités garants de la démocratie locale, directement la qualité des services de proximité. Et pour -demandent seulement de cesser de subir le bonneteau institutionnel et financier et souvent peu rationnel des savants de Bercy. Seront-ils entendus ?

Le Premier ministre -ancien Maire- semble avoir été d'une mission d'apaisement. Il vient d'écrire à tous les maires de France en vue de leur Congrès, promettant le dialogue. Affaire à suivre.

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article