La désorganisation territoriale

Publié le par groupe de la majorité municipale

En 1982, les lois Defferre sur la décentralisation avaient été adoptées en à peine huit mois. Il aura cette fois fallu deux ans au gouvernement pour aboutir à une nouvelle organisation territoriale qui est un tel fatras juridique qu’il faudra inévitablement un appareil législatif et réglementaire complémentaire pour en permettre l’application.

Le volet concernant la Métropole du Grand Paris en est la parfaite illustration. Au départ l’idée est consensuelle. D’une métropole de projet, permettant de hisser le Grand Paris au niveau des grandes métropoles mondiales, amorcée en 2010 par le lancement du réseau de métro express, les socialistes sont passés à une métropole purement administrative, objet de discorde, même entre eux !

Plutôt qu’orientée par un grand dessein, elle se contente d’organiser en son sein la redistribution de richesses de moins en moins assurées. Prendre aux communes “riches“ pour donner aux communes “pauvres“ et historiquement mal gérées ne crée ni croissance ni même justice. Mais c’est l’alpha et l’oméga de la politique vue par les socialistes. Il est d’ailleurs significatif que les transports soient exclus du champ de compétences de la métropole alors qu’ils sont à l’évidence son élément le plus structurant.

Mais, en matière d’organisation territoriale, les socialistes sont surtout préoccupés de cuisine électorale. Le Conseil Constitutionnel a heureusement invalidé une disposition honteuse qui permettait l’élimination d’une partie de l’opposition parisienne du conseil métropolitain. Dans le même esprit, le découpage des nouvelles régions obéit plus à une logique de parti qu’à la raison. Et l’invention d’un poste de président délégué des régions permet de satisfaire les alliés radicaux de gauche, les derniers sûrs qui restent aux socialistes.

Le résultat de tout ce fatras sera hélas à l’image de leur politique : brouillon, incohérent et stérile. Nul doute que les Français sauront la sanctionner aux élections régionales de décembre prochain.

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article